1er Dimanche de l’Avent

dimanche 27 novembre 2022


Quel contraste entre, d’une part, la proclamation des béatitudes au début de l’évangile selon saint Matthieu et, d’autre part, à la fin de ce même évangile, le passage médité en ce premier dimanche du temps de l’Avent ! Jésus inaugure sa prédication en nous conviant au bonheur ; il semble la conclure en évoquant ces événements difficiles. Comment tenir ensemble les deux bouts ?
Ce à quoi Jésus fait allusion, ce pourrait bien être d’abord l’endormissement de notre attention et de notre esprit : se laisser accaparer par la routine, par les activités habituelles, à tel point que l’on en vient à perdre de vue le sens fondamental de nos destinées et le chemin pour y parvenir.
La promesse du retour du Seigneur incite à la vigilance, qui est l’attitude recommandée pendant ce temps de l’Avent. La vigilance, c’est se tenir prêt pour ne pas laisser passer sa chance : le salut est encore accessible, profitez de l’occasion !Le propos de Jésus met en opposition les deux attitudes et leurs conséquences : l’un ne se doute de rien, l’autre veille, l’un est pris, l’autre est laissé. Se tenir prêt ; nous nous y entraînons d’abord dans nos assemblées dominicales. Cependant, chacun est invité à l’effort de se détacher de la routine pour l’émerveillement et à la joie que Noël apporte.


Père Sylvain Apenouvor


   
Soutenir par un don