Dimanche de Pentecôte

samedi 22 mai 2021

Dans un monde où semblent régner le mal et ses conséquences, le chrétien a l’audace de tenir un discours d’espérance contre toute espérance. D’où lui vient cette audace ?
Le message d’espérance que Jésus laisse à ses disciples la veille de sa Passion est de l’ordre de l’incroyable : ils auront de la difficulté à admettre sa mort sur la croix, mais plus encore à croire en sa résurrection. Jésus leur demande de rendre témoignage de cette espérance d’un monde nouveau, et seul l’Esprit peut accomplir cette œuvre intérieure. L’Esprit seul permet de comprendre ce qui va venir. Ce même Esprit leur permettra de rendre compte de leur espérance, de témoigner auprès des hommes : tel est le double rôle de Défenseur qu’il exerce.
La vie dans le Christ que reçoivent les Apôtres au jour de la Pentecôte est la nôtre. Par le baptême, nous avons reçu l’Esprit qui fait que nous sommes au Christ. Il existe en chacun de nous un combat intérieur entre notre volonté de faire le bien et notre tendance à nous laisser emporter par ce que l’apôtre Paul appelle la chair.
Notre action pour faire le bien ne sera pas le fruit de la peur d’une loi, mais l’adhésion volontaire au Christ sous la conduite de l’Esprit.
En le comparant au « vent qui souffle où il veut » (Jn 3, 8), Jésus nous ouvre au dynamisme de l’Esprit. L’Esprit Saint nous pousse à l’action, et éduque notre foi : « l’Esprit fera comprendre tout ce que je vous ai dit, il vous introduira dans la vérité tout entière ». L’Evangile n’est pas un texte à répéter comme si le sens en était donné une fois pour toute. Il résonne à chaque étape de notre histoire avec une perpétuelle nouveauté, car il est proclamé dans une actualité en constance évolution.
Bonne fête de Pentecôte !


Père Sylvain Apenouvor

PDF - 306.7 ko
Feuille paroissiale
La semaine de notre communauté N°27 du 23 mai 2021

   
Soutenir par un don