dimanche 27 novembre 2022

1er Dimanche de l’Avent


Quel contraste entre, d’une part, la proclamation des béatitudes au début de l’évangile selon saint Matthieu et, d’autre part, à la fin de ce même évangile, le passage médité en ce premier dimanche du temps de l’Avent ! Jésus inaugure sa prédication en nous conviant au bonheur ; il semble la conclure en évoquant ces événements difficiles. Comment tenir ensemble les deux bouts ?
Ce à quoi Jésus fait allusion, ce pourrait bien être d’abord l’endormissement de notre attention et de notre esprit : se laisser accaparer par la routine, par les activités habituelles, à tel point que l’on en vient à perdre de vue le sens fondamental de nos destinées et le chemin pour y parvenir.
La promesse du retour du Seigneur incite à la vigilance, qui est l’attitude recommandée pendant ce temps de l’Avent. La vigilance, c’est se tenir prêt pour ne pas laisser passer sa chance : le salut est encore accessible, profitez de l’occasion !Le propos de Jésus met en opposition les deux attitudes et leurs conséquences : l’un ne se doute de rien, l’autre veille, l’un est pris, l’autre est laissé. Se tenir prêt ; nous nous y entraînons d’abord dans nos assemblées dominicales. Cependant, chacun est invité à l’effort de se détacher de la routine pour l’émerveillement et à la joie que Noël apporte.


Père Sylvain Apenouvor


Articles les plus récents

dimanche 27 novembre 2022

Messe de l’Immaculée Conception

Jeudi 8 décembre à 20h à l’église Saint Ouen Le 8 décembre, l’Église fête la solennité de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie. Cette Tradition, reprise dans un dogme le 8 décembre 1854, reconnaît à la mère du Christ une conception sans péché originel, en vue de sa maternité divine. « Je tressaille de joie dans le Seigneur, mon âme exulte en mon Dieu. Car il m’a vêtue des vêtements du salut, il m’a couverte du manteau de la justice, comme le jeune marié orné du diadème, la jeune mariée que parent ses (...)
dimanche 20 novembre 2022

Christ Roi de l’univers

« Aujourd’hui, tu seras avec moi dans le Royaume » La réponse au bon larron est un message d’une portée immense, surtout cet aujourd’hui révélé par Jésus en cette heure suprême, où il remet son esprit entre les mains du Père. Cet aujourd’hui est le temps éternel de Dieu, faisant irruption dans le temps passager et précaire de l’histoire humaine.Cet aujourd’hui est la manifestation du Règne deDieu : le bon larron évoque ce Règne au futur « quand tuviendras », mais Jésus en annonce la réalisation dans (...)
dimanche 13 novembre 2022

33ème Dimanche ordinaire

La vie : c’est le dernier mot de cet évangile de Luc, sans doute le signe que la vie aura le dernier mot sur les catastrophes de l’existence. Déjà dans la première lecture, le prophète Malachie présentait le soleil de justice comme victorieux de l’arrogance des impies. Comment le dire avec la force de celles et ceux qui persévèrent jusqu’au bout, envers et contre tout ? Dans les versets de Luc défilent, comme au journal de 20 heures, les images les plus insoutenables que l’actualité ne cesse de nous (...)
dimanche 16 octobre 2022

29ème Dimanche du temps ordinaire

Dans les lectures de ce dimanche, Jésus nous révèle les aspects essentiels de la prière chrétienne. Il le fait par des exemples tirés de la vie courante et des relations entre les gens. Nous approchons des dernières pages de l’évangile de Luc, celles qui précèdent la Passion et la Résurrection. On y trouve réunis les propos de Jésus sur les derniers temps et sur l’attente de son retour. La dernière phrase de l’extrait proposé ce dimanche y fait référence. La parabole est à comprendre dans le contexte des (...)
dimanche 9 octobre 2022

28ème Dimanche du temps ordinaire

On peut s’étonner de l’ingratitude des neufs guéris ; on peut même s’en indigner. Pour remercier, encore faut-t-il être conscient du cadeau ou du bien-être offert, et reconnaître le donateur. Pour rendre grâce à Dieu, il faut d’abord faire un acte de foi en sa bonté, en ses actes de salut. Le samaritain guéri a commencé par faire un acte de foi : il revient sur ses pas, et il glorifie Dieu à pleine voix. Pour lui, Dieu était pour quelque chose dans sa guérison. Alors, il passe de l’acte de foi à l’action (...)
   
Soutenir par un don